Archives de catégorie : Quoi de neuf

Journée internationale des femmes en génie 2021

L’Académie canadienne des ingénieurs passera le 23 juin 2021 à célébrer la Journée internationale des femmes en génie (INWED) parmi d’autres professionnels et associations à travers le monde. En tant qu’organisation, nous nous efforçons d’encourager le concept de l’ingénierie en tant que carrière pour tous, ainsi que de célébrer tout ce que les femmes ont apporté au monde de l’ingénierie.

Nous sommes honorés d’être aux côtés de nos #EngineeringHeroes – des femmes en ingénierie, qui reconnaissent un problème, puis osent faire partie de la solution. Pour comprendre comment nous contribuons à cette campagne, nous avons demandé à certains de nos Fellows d’expliquer ce que cette journée signifie pour elles.

Visitez le site Web de la Journée internationale des femmes en génie pour plus d’information. #INWED2021


Jeanette M. Southwood, FACG, FEC, LL.D. (h.c.), P.Eng. – Vice-présidente, Affaires générales et Partenariats stratégiques, Ingénieurs Canada – Ingénieurs Canada est l’organisme national travaillant pour le compte des 12 organismes de réglementation du génie provinciaux et territoriaux qui délivrent des permis d’exercice aux ingénieurs du Canada, dont le nombre se chiffre à plus de 300 000. L’objectif de l’initiative 30 en 30 d’Ingénieurs Canada vise à augmenter le pourcentage d’ingénieures nouvellement titulaires à 30 pour cent d’ici 2030. Afin de recueillir des données pour suivre les progrès du nombre de femmes passant du statut d’étudiante en génie à celui d’ingénieure titulaire, Ingénieurs Canada a élaboré un tableau de bord pour l’initiative 30 en 30 qui comprend plusieurs indicateurs stratégiques. Selon le rapport de l’UNESCO Déchiffrer le code : l’éducation des filles en STEM : « Des données comparables au niveau international sont aussi nécessaires sur une plus grande échelle pour garantir une planification et des politiques fondées sur des données factuelles, ainsi qu’une documentation plus complète sur l’efficacité et l’impact des interventions ». Ingénieurs Canada travaille avec la Fédération mondiale des organisations d’ingénieurs pour aider à développer un tableau de bord qui pourrait être utilisée dans un contexte mondial.

Catherine Karakatsanis, M.E.Sc., P.Eng., ICD.D, FACG – directrice de l’exploitation, Morrison Hershfield – En tant qu’ingénieure titulaire en exercice, je me joins au monde à l’occasion de la Journée internationale des femmes en génie pour célébrer les femmes en tant qu’ingénieures héroïnes! Dans une grande partie du monde, les femmes représentent une petite minorité de la profession, mais elles survivent, prospèrent et produisent un travail incroyable chaque jour pour le bien de tous – un travail héroïque.

Notre planète est menacée sur de nombreux fronts, et le monde compte sur les ingénieurs pour relever les nombreux défis et opportunités complexes auxquels nous sommes confrontés. Pour le faire efficacement, nous avons besoin des meilleurs cerveaux parmi nous, et cela signifie faire le nécessaire pour s’assurer que plus de femmes rejoignent et restent dans la profession. L’avenir des femmes en génie est très excitant. Un plus grand équilibre entre le nombre d’hommes et de femmes enrichira la profession et offrira à beaucoup plus de femmes des carrières incroyablement satisfaisantes et enrichissantes.

Perspectives futures de la formation en ingénierie et impact de la pandémie

L’Académie canadienne du génie, en partenariat avec l’Université Western, organise un symposium sur les « Perspectives futures de la formation en génie et l’impact de la pandémie – défis et opportunités », le 15 juin 2021, dans le cadre d’une conférence internationale sur la formation en génie.

Alors que le monde traverse des changements sans précédent et des transformations rapides, la méthode de formation en ingénierie n’a pas beaucoup changé. Nous avons vu les développements de l’intelligence artificielle, du 5G et d’autres technologies, la nature de plus en plus interdisciplinaire de la profession d’ingénieur et l’utilisation d’outils de collaboration virtuelle hybrides. Il existe une opportunité pour des changements plus fondamentaux et révolutionnaires dans l’enseignement de l’ingénierie, et la pandémie actuelle semble avoir fourni le catalyseur pour accélérer ces changements.

Le symposium d’une demi-journée comprendra 3 tables rondes et présentations de 9 experts internationaux de la formation en ingénierie. Les perspectives futures de la formation en ingénierie et de l’impact de la pandémie seront discutées en prenant en considération les défis et les opportunités de la formation en ingénierie.

Cliquez ici pour voir l’ordre du jour.

Cliquez ici pour vous inscrire.

 

Webinaire Net-Zero – Nuclear Fission and Fusion : Élargir la voie vers Net-Zero

Le mardi 15 juin 2021, l’Académie canadienne du génie (ACG), en collaboration avec la Society of Petroleum Engineers (SPE), et la Petroleum Technology Alliance Canada (PTAC) organisera son troisième webinaire Net-Zero, intitulé Nuclear Fission and Fusion : Élargir la voie vers Net-Zero.

Le webinaire aura lieu de 10 h 00 à 12 h 00 HNR. Le webinaire de deux heures débutera avec des présentations par les conférenciers Ali Siddiqui, Axel Meisen et Philip Hildebrandt.

Axel discutera les défis et les opportunités de commercialisation des technologies de fusion et des applications pour atteindre l’objectif du net zéro d’ici 2050. Philip présentera son point de vue sur l’application des technologies nucléaires existantes et émergentes pour atteindre l’objectif du net zéro d’ici 2050. Étant donné que les petits réacteurs modulaires auront un coût par unité d’énergie plus élevé que les grands réacteurs nucléaires, Ali discutera de l’application des réacteurs modulaires pour atteindre l’objectif net zéro.

Après toutes les présentations, il y aura une table ronde animée par Soheil Asgarpour pour répondre aux questions du public. L’objectif de ce webinaire est de discuter du potentiel des technologies de fission et de fusion nucléaires pour fournir des solutions sécuritaires, propres, économiques et modernes pour faire partie de la voie pour atteindre l’objectif du net zéro d’ici 2050.

Inscrivez-vous ici.

Les présentateurs:

Axel Meisen, C.M., Ph.D., P.Eng, EurIng., FACG, FCIC, FIEI

Philip Hildebrandt

Ali Siddiqui

Modérateur:

Soheil Asgarpour, Ph.D, FACG, FCIM, FCSSE, P.Eng.

Concevoir l’avenir de l’automobile au Canada

Le 25 mars 2021 à 12 h, nous vous invitons à assister au webinaire interactif Concevoir l’avenir de l’automobile au Canada tenu par l’Académie canadienne du génie, un membre fondateur du Conseil des académies canadiennes.

Jeannette Montufar, FACG, associée fondatrice et PDG de MORR Transportation Consulting Ltd. et présidente du comité d’experts sur les véhicules autonomes et la mobilité partagée, présentera les découvertes du dernier rapport du CAC Concevoir l’avenir de l’automobile au Canada. Une discussion interactive suivra la présentation. Les experts du comité étudieront ensemble les effets potentiels des véhicules autonomes et de la mobilité partagée sur l’industrie, les communautés et la population canadiennes. Eric M. Meslin, Ph. D., MSRC, MACSS, président et chef de la direction du Conseil des académies canadiennes, mènera une séance de questions et réponses avant de clore le webinaire.

Concevoir l’avenir de l’automobile au Canada examine quelles incidences pourraient avoir les véhicules CASE sur l’industrie, la protection des renseignements personnels et la cybersécurité, l’urbanisme, l’environnement, ainsi que la sécurité et le bien-être des Canadiens. Il fournit un ensemble de constatations et de conclusions qui peuvent aider à façonner l’avenir de ces véhicules au Canada.

Ce webinaire est gratuit, mais il faut s’inscrire pour y assister. Il sera également enregistré et pourra être regardé dans les deux langues officielles après l’événement.

Inscrivez-vous maintenant.

Table ronde :

Jeanette Montufar, FACG
Partenaire fondatrice et présidente-directrice générale, MORR Transportation Consulting Ltd.

Sarah Wells, Ph. D.
Directrice générale, Association des transports du Canada (ATC)

Carole Wilson, FACG
Exécutive des ventes et de marketing d’automobile

Modérateur :

Eric M. Meslin, Ph. D., MSRC, MACSS
Président-directeur général du Conseil des académies canadiennes (CAC)

Séminaire de l’Académie canadienne du génie sur les océans

Le 23 mars 2021 à 12 h HAE, un séminaire virtuel sur le thème des émissions nettes nulles et de l’activité industrielle dans les océans du Canada sera organisé par l’Académie canadienne du génie et le Mois national du génie. Le séminaire durera 90 minutes et débutera par des présentations des conférenciers Dre Susan Molloy, Mme Kendra MacDonald, Dr Peter Noble et Dr Neil Bose. Après chaque présentation, le public aura l’occasion de poser des questions. Les présentations seront suivies d’une table ronde avec tous les conférenciers, qui sera animée par Mme Jennifer Williams.

L’accent du séminaire sera mis sur les activités industrielles dans les océans du Canada et les possibilités de travailler à des émissions de carbone nettes nulles. L’océan subit des impacts importants en raison du changement climatique et tous les secteurs de l’économie sont mis au défi afin d’atteindre des émissions nettes nulles de leurs opérations. Ce panel explorera les industries océaniques du point de vue de la réduction des émissions directes de carbone provenant des opérations, de la réduction des émissions de la chaîne d’approvisionnement et de la réduction des émissions de l’approvisionnement énergétique.

Inscrivez-vous en ligne ici

Table ronde :

Dre Susan Molloy, présidente, Glas Ocean Electric
Mme Kendra MacDonald, PDG, Ocean Supercluster
Dr. Peter Noble, FACG, Noble Associates Inc.
Dr. Neil Bose, FACG, Vice-President (Research), Memorial University

Modératrice :

Mme Jennifer Williams, FACG, présidente, Newfoundland and Labrador Hydro

Maintenir la prospérité économique du Canada tout en atteignant des émissions nettes nulles d’ici 2050

Joignez-nous pour le premier d’une série de webinaires sur la consommation énergétique nette zéro 

Maintenir la prospérité économique du Canada tout en atteignant des émissions nettes nulles d’ici 2050

Organisé par l’Académie canadienne du génie et en collaboration avec PTAC, nous vous invitons à vous joindre à nous pour le premier webinaire d’une série consacrée aux émissions nettes nulles. Des experts discuteront des défis communs auxquels sont confrontés les Canadiens pour atteindre cet objectif et de la manière dont la collaboration et l’innovation peuvent nous rapprocher de cet objectif.

Panélistes :

  • Eddy Isaacs, ancien PDG, Alberta Innovates – Energy & Environment Solutions
  • Oskar Sigvaldason, directeur, Conseil canadien de l’énergie

Réservez votre place!

Cet événement en ligne fournira un aperçu de la situation actuelle et se penchera sur comment réaliser cet objectif.

  • Date : 28 janvier 2021
  • Heure : 13h00 – 14h30 EST

Les vidéos du webinaire seront rendues publiques pour ceux qui ne peuvent y assister.

INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD’HUI

GG reconnaît l’excellence des Fellows de l’ACG

Plusieurs Fellows de l’ACG ont été reconnus par la gouverneure générale en tant que nouvelles nominations au sein de l’Ordre du Canada. Ces nominations soulignent les réalisations exceptionnelles, le dévouement envers la communauté et le service à la nation.

Félicitations aux Fellows de l’ACG qui reçoivent ces prix prestigieux :

Membres (C.M.):

  • Cristina Amon – Pour sa contribution à l’avancement du domaine de l’ingénierie et à la recherche et à l’innovation au Canada.
  • Yves Beauchamp – Pour avoir joué un rôle prépondérant dans l’expansion de l’École de technologie supérieure et du Quartier de l’innovation de Montréal, et pour son dévouement à l’éducation postsecondaire.
  • Hoda ElMaraghy – Pour sa contribution dans le domaine du génie mécanique, notamment pour son travail dans le domaine des systèmes de fabrication de pointe au Canada et à l’étranger.
  • Jagmohan Humar – Pour sa contribution à l’ingénierie des structures, son engagement en faveur de l’éducation et ses longs états de service en tant que leader communautaire.
  • David P. Wilkinson – Pour sa contribution aux sciences et à l’ingénierie en électrochimie, en particulier pour ses progrès soutenus dans la mise au point de la technologie des piles à combustible.

Pour en savoir plus sur les récipiendaires et les prix, cliquez ici.

The Second Richard Marceau Energy Symposium and IEEE Electric Power and Energy Conference

Le 12 novembre de 13h05 à 16h00 HNR, le Bowman Centre for Sustainable Development et l’Académie Canadienne du génie vous invitent au Second Richard Marceau Energy Symposium en partenariat avec le IEEE Electric Power and Energy Conference (EPEC 2020). La conférence se tiendra officiellement à Edmonton bien qu’elle soit donnée virtuellement. Notre président, Yves Beauchamp, rendra hommage à Richard décédé en 2016 après avoir été élu à deux reprises président de l’Académie. Le symposium est gratuit et IEEE offre aux fellows de l’Académie un tarif réduit pour assister au reste de la conférence.

Inscrivez-vous en ligne au : https://epec2020.ieee.ca/registration/

Si vous êtes un fellow, veuillez contacter cae-admin@cae-acg.ca pour recevoir des informations sur la façon de vous inscrire à un tarif réduit.

Symposium sur la feuille de route pour les bâtiments résilients et à très basse énergie

Le vendredi 16 octobre à 10h30 HAE, l’Académie Canadienne du génie (ACG) vous invite en partenariat avec Le Centre d’études sur le bâtiment à consommation nulle d’énergie de l’Université Concordia au Symposium de la feuille de route pour un environnement bâti résilient et à très basse énergie avec une intégration en profondeur des énergies renouvelables. Ce webinar est la prochaine étape du plan annoncé par l’ACG d’élaborer une feuille de route canadienne pour les bâtiments résilients dans le but de réduire au moins 80% des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les bâtiments neufs et existants ainsi que dans les infrastructures communautaires associées.

Veuillez cliquer ici pour l’agenda de la conférence.

Séminaire sur un corridor d’infrastructure dans le Nord

Le lundi 5 octobre à 13h HAE, l’Académie Canadienne du génie vous invite à un séminaire virtuel portant sur le concept d’un corridor d’infrastructure dans le Nord. Le conférencier principal sera John McDougall, FACG, co-fondateur de l’initiative citoyenne C2C2C et ancien président du Conseil national de recherches. Il parlera de l’élaboration d’un corridor d’infrastructure national en partenariat avec les dirigeants et communautés autochtones. Ceci sera suivi d’une table ronde animée par le Dr Axel Meisen, FACG; Réal Laporte, FACG, ancien président de la Société d’énergie de la Baie James (SEBJ) et d’Innovation Hydro-Québec; et Marshall Kern, président du Bowman Center for Sustainable Development.

En juin 2017, le Comité sénatorial permanent des banques du commerce du Gouvernement du Canada a publié un rapport intitulé Corridor national : Améliorer et faciliter le commerce et les échanges intérieurs. Ce rapport « demande la construction d’un corridor est-ouest qui traverserait les régions nordiques du Canada et engendrerait des opportunités économiques considérables ».

Le comité sénatorial a pris comme point de départ la proposition de corridor nordique dans un document publié par l’Université de Calgary en collaboration avec le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), qui a revu l’idée de l’aménagement d’un corridor proposé par Richard Rohmer à la conférence sur la mise en valeur du Canada médian à Thunder Bay en 1969.

Puisque nous sommes aujourd’hui confrontés à la nécessité de faire croître l’économie tout en effectuant une transition vers une économie verte et vers une cible zéro émission nette en partenariat avec les communautés autochtones; le concept de corridor d’infrastructure dans le Nord a un énorme potentiel d’édification de la Nation. Dans ce séminaire, John McDougall discutera des premières étapes pour atteindre cet objectif et le rôle que l’ingénierie jouera dans son succès.

Veuillez cliquer ici pour consulter les panélistes de la table ronde.

Le nombre de places est limité et une inscription est requise. Inscrivez-vous ici.